Guingamp-PSG : les enjeux de la rencontre ! - Paris Actu

Guingamp-PSG : les enjeux de la rencontre !

Après l’annonce des huitièmes de finale de la Ligue des champions qui opposera le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone, le club de la capitale devra d’abord se mobiliser pour leur déplacement périlleux à Guingamp pour le compte de la 18ème journée de Ligue 1 samedi à 17 heures.

Retrouvailles entre Kombouaré et son club de coeur

Le match de samedi au stade Roudourou sera sans doute particulier pour l’ancien coach du PSG, Antoine Kombouaré qui s’est depuis, parfaitement adapté à l’ambiance et aux valeurs familiales de l’En Avant :

« Moi j’arrive d’une petite île : chez moi, là-bas, l’île des Pins, c’est 2.000 habitants. Je suis super heureux de retrouver un club à taille humaine »

, déclare le Kanak qui avait été remplacé par Carlo Ancelotti en 2011. Forcément un peu revanchard par rapport à son éviction du PSG, alors qu’à l’époque son équipe était leader. L’ancien défenseur parisien était attendu au tournant et force est de constater qu’il est en train de réussir son pari dans cette première partie de saison. Seul l’avenir nous dira s’il réussira à faire mieux que Jocelyn Gourvennec.

Les forces guingampaises

La philosophie de jeu à la guingampaise n’a pas changé et elle est d’autant plus mise en exergue cette saison, puisque la formation de Kambouaré truste actuellement la 6ème place du championnat de Ligue 1 :

« notre ADN et notre force, c’est de contrer, de jouer dans la profondeur avec la vitesse de nos attaquants »

. a estimé l’ancien coach de Lens en rajoutant aussi :

« Aujourd’hui, on doit améliorer notre maîtrise du jeu, notre capacité à mieux ressortir les ballons, à développer du jeu, à être capable devant de tenir le ballon »

L’une des forces de cette équipe réside entre autre dans son formidable amalgame de jeunes et d’anciens; (Etienne Didot et Jimmy Briand et de l’aurtre, Blas et Coco). Jouer au Roudourou n’est pas chose aisée, l’Olympique de Marseille et les girondins de Bordeaux peuvent le confirmer.
Le bon début de saison de l’En Avant a permis à une étoile montante du football français d’éclater au grand jour, on parle bien sûr de Marcus Coco. Rapide, puissant et technique, le jeune international espoir est devenu en peu de temps le chouchou du stade de Roudourou et il sera sans doute le joueur à surveiller face à la défense parisienne samedi en championnat.

Les doutes parisiens

De son côté, le club francilien est en train de vivre une mini crise, tant le public était habitué à les voir toujours gagner. Que ce soient en Ligue des champions ou en championnat, les hommes d’Unai Emery enchaînent les mauvais résultats, mais c’est surtout au niveau des performances des joueurs que les inquiétudes se concentrent.
Depuis le match nul arraché au Parc des Princes, contre la modeste équipe bulgare de Ludogorets, au dernier match de poules de la Ligue des champions, on a l’impression que la machine parisienne s’est sérieusement rouillée.
Lenaufrage parisien à Montpellier (0-3) fait encore écho chez les supporters parisiens et plus récemment, le dernier nul contre l’OGC Nice (2-2) dimanche dernier a confirmé la mauvaise passe que traverse le champion de France.
De tous les joueurs parisiens qui déçoivent aux yeux des observateurs, c’est certainement Areola et Di Maria qui cristallisent les critiques de la formation parisienne. Symbole du mal qui ronge actuellement le Paris Saint-Germain, El Fideo traverse une période plus que mouvementée au sein du groupe d’Unai Emery, puisqu’il est dans l’oeil du cyclone depuis plusieurs semaines. A défaut, d’être le leader technique de l’équipe, en l’absence de Pastore, l’ailier argentin agace son coach, ses dirigeants et même ses partenaires. Le quotidien L’Equipe indique d’ailleurs à son sujet que :

«Il fait souvent la gueule, il ne montre pas de joie de vivre, c’est assez épuisant de voir un joueur qui ne donne pas l’impression d’être heureux dans un vestiaire»

Moins décisif depuis sa confirmation en tant que titulaire , aux dépens de Kevin trapp le jeune espoir Areola inquiète aussi dans ses cages. Incapable de rassurer ses coéquipiers, on se demande si le statut de gardien numéro un au Paris Saint-Germain ne l’a pas déstabiliser ? Jusqu’à quand Emery laissera passer ses erreurs ? Car aujourd’hui, il faut le dire clairement, Kevin Trapp mérite d’avoir sa chance dans les buts parisiens.
Peu habitué à le voir évoluer à ce niveau, le défenseur brésilien Marquinhos multiplie les erreurs lors de ses dernières rencontres. Le jeune Auriverde nous avait rarement déçu, mais ses errements défensifs commencent sérieusement à poser des questions. Mais à sa décharge, on peut dire que c’est le niveau affiché par l’équipe francilienne d’un point de vue général qui déteint sur son jeu. Autrement dit, la qualité du joueur n’est pas mis en cause. Donc, pas d’inquiétude, on peut faire confiance à Marquinhos.

Heureusement que Cavani est là

S’l y a un joueur parisien à retenir cette saison, c’est Cavani. L’actuel meilleur buteur du championnat de Ligue 1 a déjà atteint la barre symbolique des 100 buts et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il sera évidemment le danger numéro un de l’attaque parisienne ce samedi. Et ce n’est sûrement pas Kambouaré qui dira le contraire.
Alors certes, le résultat du match entre Guingamp et PSG ne déterminera la fin de la saison parisienne, cela dit l’enjeu est assez vitale avant la trêve hivernale pour l’avenir d’Unai Emery , pour ne pas se laisser distancer par les niçois et pour le mercato à venir.

edinson cavani

Le pronostic de la rencontre

Cavani marque un doublé face à Guingamp côte à 4.50 sur Bwin.

Avec une mise de 100 € vous gagnerez une somme de 450 € avec laquelle vous tenterez de remporter  » target= »_blank »>le jackpot au casino

Allez Paris !